un endroit où il fait bon se reposer

Que voir à Marrakech?

Autour de la Koutoubia et de la place Jamel Fna

La place

Qui vient a Marrakech traverse à répétition la célèbre place Jemaa el Fna.  Plantée au coeur de la Medina, elle est le centre de gravité de la vieille ville.  Elle fut proclamée "chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité" par l'Unesco en 2001, tant la magie s'installe chaque jour, inlassablement.

Le jour, la place est assez calme.  Seuls les singes, les charmeurs de serpents et les traditionnels porteurs d'eau (guerrab) animent cette grande étendue à l'assaut de quelques euros.  De nombreuses gargotes proposent également leurs jus d'orange ou de fruit frais.

Pour découvrir la place, nous conseillons de passer quelques temps sur une terrasse qui surplombe la place : une bonne manière d'apprivoiser le mouvement incessant, de jour comme de nuit.

Le soir, dès 18 heures, la place se met en scène.  Une centaine de restaurants d'un soir s'installent infatigablement.  Ils disparaîtront aux alentours de minuit.  Ils rythmeront le repas de centaines de touristes ou hôtes d'un soir.  A la tombée de la nuit, les conteurs, chanteurs, et animateurs de otut genre comble la place en assurant un spectacle intemporel.  Les touristes s'en étonne souvent, restant friand de clichés d'un soir.

La Koutoubia

La Koutoubia ne se visite pas.  Du haut de ses 77 mètres, ce minaret domine la ville et inspire le respect.  Il est le point de repère tant des Marrakchis que des voyageurs.  Planté sur une mosquée, elle intrigue avec une architecture différente sur chacune de ses faces.  Elle est le symbole de la dynastie des Almohades.  Nous vous conseillons d'admirer le coucher du soleil projetant sur ses flancs de jolis dégradés de couleur.

Autour des Souks

Comment ne pas parler des souks lorsque l'on parle de Marrakech.  Cet énorme centre d'artisanat et de commerce, concentré de couleurs, de vigueur et d'odeur est inextricable.  Aucun chemin ne peut y être tracé sans semer le doute et perdre les meilleurs guide d'un jour.

En outre, on ne visite pas, selon nous, les souks de façon trop méthodique.  On y flane, on s'y abandonne et on veille, à trouver au coin d'une échoppe, au détour d'un derb, sous l'attrait d'une vitrine, l'achat du jour, celui qui fera de vous le meilleur acheteur du moment, en n'oubliant peut-être pas que vus serez probablement tombé sur le meilleur vendeur des souks.  Bonne chance!

Autour de la Kasbah

Le Palais El-Badi

En 1578, la bataille des trois Rois défait l'armée portugaise.  C'est pour cette r&ison que le sultan saâdien Ahmed el-Mansour Sadi érigera ce merveilleux palais au nom d'un des 99 noms de dieux.  Pourtant ce palais fut totalement détruit par le moulay Ismaïl à la fin du XVIIème siècle.  Il ne reste de ce palais aujourd'hui que les murs d'enceinte qui accueille de nombreuses cigognes qui en sont devenues en quelque sorte le symbole.  Ce site archéologique reste pourtant emprunt de beaucoup d'âme et une promenade sur le site vaut certainement le détour pour s'imprégner de la grandeur du passé.

Les Tombeaux Saadiens

Datant de la fin du XVème siècle, les tombeaux abritent les corps d'une soixantaine de saâdiens, dont el-Mansour, ses successeurs et sa famille.  Construit par Ahmed le doré, ce mausolée ne fut découvert qu'en 1917 et restauré ensuite par le service des Beaux-Arts.  La salle des douze colonnes en marbre de Carrare, portant une coupole de 12 mètre de haut finement sculptée mérite le détour.

La porte Bab Agnaou

La porte Bab agnaou est dénommée aussi la porte "du bélier à corne" car elle dépossédée de ses deux tours qui l'encadraient.  C'est la plus ancienne et la plus imposante porte de la vieille ville.  Elle ouvre les porte du quartier de la Kasbah où les souverains de l'époque aimaient à y exposer les têtes des condamnés à mort.  Construite en même temps que la Koutoubia en grès bleu-gris du djebel gueliz, elle est aujourd'hui rougie par le sable du désert.  Somptueuse, le baladeur d'un jour en appréciera ses détails variés.

Autour du Quartier Ben Youssef

La Medersa Ben Youssef

La Mederda coranique fut la plus grande école coranique d'Afrique du Nord, de grande renommée.  Au coeur de la Medina, elle est un immeuble remarquable, dominé par un minaret de 40 mètres, caractérisé par ses faïences vertes.

Elle fut créée en XIVème siècle par le mérimide Abou el-Hassan et reconstruite par le saadien Moulay Abdallah en 1565.  La haute sophistication intérieure traduit le style mérimide initiale.

La visite vous permettra d'apprécier le grand patio central doté d'une pièce d'eau dont les ornements sont séduisants.  A l'étage, disséminées autour de 7 patios, vous découvrirez les 100 chambres d'étudiants dans des formes et tailles différentes.

Le musée de Marrakech

Si vous souhaitez visiter tranquillement une demeure du passé, ornée de collections d'objets anciens (costumes, pièces de monnaies, céramiques, …), ce lieu est pour vous.

Le musée de Marrakech fut créé en 1995 par la fondation Omar Ben Jelloun dans un ancien palais du XIXème siècle.  Outre les objets anciens, il accueille des expositions temporaires d'art contemporain sur ses 2.000 mètres carrés.

La Koubba Ba'Adiym

La Koubba Ba'Adiym est le plus ancien monument de Marrakech.  Il date du 12ème siècle et est le dernier vestige de l'époque Almoravide.

Découvert en 1948, ce kiosque de petite taille est l'unique partie restante de la première mosquée Ben Youssef.  Sa coupole est décorée avec pureté : chevrons en relief et arcatures entrelacées lovent une étoile à sept branches.

Mais aussi

Le quartier du Mellah

Le quartier du Mellah est le nom donné au quartier juif de Marrakech par le sultan saadien Loulay Abdallah qui décida en 1558 de regrouper tous les juifs de la ville sur une surface de 18 hectares.  Ce nom s'essaima bien au-delà de Marrakech, puisque ces sus ce nom que les quartiers juifs des autres villes sont généralement dénommés.

Aujourd'hui habitée paru ne population hybride, le quartier se situe au sud du palais de la Bahia et juxtaposé au quartier de la Kasbah.  Vous y rentrerez généralement par la place des Ferblantiers dont l'activité est moins intense que par le passé, mais reste un lieu qu'il faut avoir vu à Marrakech.  Autre point d'intérêt, le marché couvert que vous trouverez derrière le restaurant le Tanja.

Le quartier des Tanneurs

Il vous faudra un masque berbère pour réussir cette visite.  C'est en effet quelques brindilles de memthe amicalement offertes par les tanneurs qui vous ferons surmonter les odeurs fortes issues de l'activité de tannerie.

Placée au confins de la ville, à proximité de la porte Bab-el-Debbagh, les tanneurs travaille traditionnellement, selon des méthodes ancestrales, pour offrir au marrakchis et leurs hôtes un cuir trendre et de qualité.

Les différentes étapes dégagent des effluves considérables, et notamment, la première étape qui permet, à partir de fiantes de pigeons de décoller le poil de la bête.  Les peaux seront ramolies sous les pas infatiguables des tanneurs qui les piétinent de cuve en cuve avant de finir leur traitement par la teinte.

De nombreux "guides" vous proposerons une visite gracieuse en échange d'une fin de visite dans le magasin attaché au tanneur.  Si vous renoncez à acheter un sac ou un pouf, n'oubliez pas le guide qui sera rappellera à votre bon souvenir.

Le Gueliz

Gueliz, c'est la vilel moderne, en opposition totale avec la traditionnelle Medina.  Si vous souhaitez un courant d'air plus occidental ou renoué avec des habitudes internationales, la ville vous attend.

Dessinée par l'architecte Henri Prost et construite sous le protectorat pour y accueillir les fonctionnaires et les diplomates européens, Gueliz est une ville moderne construite sur de larges avenues.  A la fois quartier résidentiel et quartier d'affaires, il est possible de tout trouver à Gueliz : Zara, Mac Donnalds pour exemples, mais plus généralement des antiquaires, des banques, des restaurants de tout horizon, des marchés ou encore des boutiques "bonnes affaires".

L'Hivernage

L'hivernage, comme son nom l'indique est un lieu de repos pour l'hiver : un lieu parfait de véllégiature pour les visiteurs en recherche de calme et de verdure.  Ce quartier accueille de nombreux hôtels sans en dénaturé le cadre dans un quartier bordés de larges avenues plantées d'orangers et de jacarandas.  Certains pourront y apprécier une balade loin de la ville agitée.